Participative-spirit.fr » Cuisine » Quelles sont les règles de base des accords mets et vins ?

Quelles sont les règles de base des accords mets et vins ?

Contrairement à ce que pense la majorité, il ne suffit pas que le vin coûte assez cher pour qu’il s’accorde avec le repas. Plusieurs facteurs sont à prendre en compte dans l’appréciation du goût d’un vin lorsqu’il est accompagné d’un mets.

Maintenir l’équilibre des intensités

Les intensités sont les premiers aspects dont il faut tenir compte pour réussir son accord mets-vin. Selon les intensités du repas à manger, il y a des goûts de vin qu’il faut absolument bannir. Les vins à intensité légère s’accordent avec des mets légers. Si le goût du vin paraît beaucoup trop puissant en comparaison à celui de la nourriture, les papilles gustatives seront agressées. Par exemple, pour du Chili con carne, il faut un vin subtil et aérien pour ressortir le goût.

Tenir compte des arômes

Cette règle est la plus facile à respecter. Les arômes sont très subtils et n’importe qui peut déterminer de quel type d’arôme il s’agit, aussi bien pour le vin que pour le repas. Ils fonctionnent souvent par gamme, tout comme les intensités. Pour un vin rouge ayant passé un long moment dans la cave, de la viande séchée accompagnée d’un repas épicé serait l’idéal. Mais pour déroger à la règle et vivre des expériences assez intenses, un accord d’opposition est aussi conseillé.

Harmoniser les textures

Comparez la texture de votre plat à celle du vin que vous comptez boire après avoir mangé. Tout ne repose pas uniquement sur les arômes et les intensités, les densités aussi comptent énormément. Les textures doivent être harmonieuses pour faciliter la digestion. Un repas lourd s’accompagne nécessairement avec du vin rouge âgé pour maintenir l’équilibre. La viande sèche ne peut pas être servie avec du vin rosé, le mélange ne donnera absolument rien de bon.

Trouver le bon vin pour le dessert

Les desserts ne sont pas forcément accompagnés de vin, mais il peut arriver qu’il en soit le cas. Pour accompagner un gâteau léger ou un autre type de dessert, le vin moelleux est ce qui est le mieux adapté. Néanmoins, pour des raisons médicales, ce dernier accord est parfois proscrit pour certaines personnes. Un vin sucré accompagné d’une nourriture bourrée de sucre est le passeport pour l’hôpital pour les diabétiques. Par contre, le vin rosé ou blanc, légèrement intense, s’accordera à merveille à n’importe quel type de dessert.

Accorder les couleurs

Cet accord ne prend en compte que les couleurs des mets de la table et des objets décoratifs. Le goût n’en fait presque pas partie sauf s’il s’agit d’un adepte de vins qui maîtrise les saveurs. Pour de la viande blanche par exemple, le vin rouge est vivement conseillé. Les deux couleurs s’accordent merveilleusement pour offrir un spectacle absolument magnifique sur la table. Du vin blanc aussi n’est pas de refus, mais cela ferait beaucoup plus style commun.

Éviter les mélanges de vins

Pour les grandes occasions, il est fréquent de voir réunir sur les tables de différentes bouteilles de vin. Le chef cuisinier ayant ordonné un tel rangement l’a sûrement fait à cause des différents mets qui seront servis lors des festivités. Il faut donc éviter de mélanger tous les vins au risque de finir avec une intoxication alimentaire.

Il est beaucoup plus intéressant de boire les vins selon chaque repas pour mieux apprécier les saveurs qui en découlent.